Les murs de l’Atlantique : aux origines du phénomène mégalithique dans l’Ouest de la France - Université de Rennes Access content directly
Book Sections Year : 2017

The origins of the megalithic phenomenon in western France

Les murs de l’Atlantique : aux origines du phénomène mégalithique dans l’Ouest de la France

Abstract

The monumental nature of Neolithic funerary rites is analysed by archaeologists in relation to its alleged links with the management of land by agro-pastoral communities. This article examines the social dynamics in the Neolithic of Western France, with a particular focus on how human populations mastered oceanic geographical and environmental characteristics. Numerous excavations during the last fifteen years have significantly transformed the chronology. The evolution of the Mesolithic has been completely renewed and there is now a lack of reliable data between 5300 and 5000 BC (Mesolithic / Neolithic transition). Obviously dependent on a pioneer movement, the Late Bandkeramik of the Paris Basin and Villeneuve-Saint-Germain are well documented in villages that now cover the whole Breton peninsula up to the Loire river. Its early dates when compared to the Parisian Basin model could be due to bias within the calibration curve. South of the Loire, our knowledge of the Early Neolithic in the Centre-Atlantic region, which is Mediterranean in origin, remains embryonic and centred on the chronological interval 4700-4500 BC. The analysis of social organization shows a clear difference between the Mesolithic and the Neolithic; it also applies to the technical traditions that are subject to an abrupt break. The issue of transmission of arrowhead technology between the Mesolithic and the Neolithic is no longer relevant, because of the revision of the chronology. Two technical domains are likely to have been inherited from the indigenous coastal communities: fisheries and navigation. Their degree of respective control may have conditioned the socioeconomic foundations of the first agro-pastoral societies in Western France. The successive steps of the transmission of knowledge during the Atlantic Neolithic are discussed. It points to asset control and power in a few hands, which is best ‘embodied’ in the central tomb of the Tumulus Saint-Michel, dated around 4700- 4600 BC. We do not know the economic foundations that ensure the sustainability of this social structure; their maritime dimension should not be overlooked.
Les archéologues établissent un rapport entre la nature monumentale des rites funéraires et la gestion du terroir par les communautés agro-pastorales. Cet article examine les dynamiques sociales durant le Néolithique en France occidentale, plus particulièrement la manière dont les populations humaines ont maîtrisé les caractéristiques de la géographie et de l’environnement océaniques. Les nombreuses fouilles des quinze dernières années ont significativement transformé la chronologie. L’évolution du Mésolithique a été complètement renouvelée et nous manquons de données pour la période 5300-5000 BC (transition Mésolithique / Néolithique). Dépendant de toute évidence d’un front pionnier, le Rubané récent du Bassin parisien et le Villeneuve-Saint-Germain sont bien documentés dans les villages qui sont attestés dans toute la péninsule bretonne jusqu’à la Loire. L’ancienneté des dates, lorsqu’on les compare au modèle du Bassin parisien, est peut-être due à une distorsion de la courbe de calibration. Au sud de la Loire, notre connaissance du Néolithique ancien centre-atlantique, qui a des origines méditerranéennes, reste embryonnaire et centrée sur l’intervalle chronologique 4700-4500 BC. L’analyse de l’organisation sociale montre une différence claire entre le Mésolithique et le Néolithique. Ceci s’applique également aux traditions techniques qui montrent une rupture abrupte. La question de la transmission de la technique des pointes de flèche entre le Mésolithique et le Néolithique n’est plus pertinente du fait de la révision chronologique. Deux domaines techniques sont probablement hérités des communautés indigènes côtières : la pêche et la navigation. Leur degré de contrôle peut avoir conditionné les fondations socio-économiques des premières sociétés agro-pastorales de l’Ouest de la France. Les étapes successives de la transmission des connaissances durant le Néolithique atlantique qui sont discutées ici indiquent 1 Ancien doctorant de J.-P. Demoule. CNRS, UMR 6566-CREAAH – Laboratoire Archéosciences. 388 european archaeology: identities & migrations que l’exercice du pouvoir et du contrôle était concentré dans peu de mains ; un phénomène bien illustré par le Tumulus Saint-Michel, daté d’environ 4700- 4600 BC. Si nous ne connaissons pas les fondations économiques qui assurèrent le développement durable de cette structuration sociale, leur dimension maritime ne doit pas être ignorée.
No file

Dates and versions

hal-01944499 , version 1 (04-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01944499 , version 1

Cite

Grégor Marchand. Les murs de l’Atlantique : aux origines du phénomène mégalithique dans l’Ouest de la France. Laurence Manolakakis, Nathan Schlanger, Anick Coudart (eds). European Archaeology -Identities & Migrations. Hommages à Jean-Paul Demoule, Published by Sidestone Press, pp.387-408, 2017, 978-90-8890-520-9. ⟨hal-01944499⟩
129 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More