Multi-polluants chimiques et neurodéveloppement de l’enfant - Université de Rennes Access content directly
Journal Articles Environnement, Risques & Santé Year : 2022

Mixtures of chemical pollutants and neurodevelopment in children

Multi-polluants chimiques et neurodéveloppement de l’enfant

Abstract

To date, only a few epidemiological studies have considered prenatal and early childhood exposure to mixtures of chemical pollutants to assess their associations with neurodevelopmental disabilities in children. Chemicals in a mixture may have additive, synergistic or antagonistic effects. Some recent birth cohort studies investigating chemicals and neurodevelopmental effects have applied multipollutant models to the investigation of mixtures. They have examined the overall impact of mixtures, identified the chemicals from mixtures that play a key role in neurotoxicity (metals, bisphenols, phthalates, etc.) and investigated their interactive effects. Other domains of the exposome (nutrients, lifestyle, and social factors) may be also implicated in the association with neurodevelopmental effects. Toxicological studies have shown that chemical pollutants share common modes and mechanisms of action, with oxidative stress often described as one of the key events leading to cellular and tissue disruptions at different levels of the brain during critical periods of vulnerability. Epigenetic modifications associated with a number of pollutants (phthalates, bisphenols, pesticides, fine particles, etc.) alter the expression and regulation of genes important for neurodevelopment and contribute to the risk of neurodevelopmental disorders. Advances in knowledge of epigenetic markers should promote a preventive approach.
À ce jour, seules quelques études épidémiologiques ont tenu compte de l’exposition prénatale et de la petite enfance à des mélanges de polluants chimiques pour évaluer les associations avec les perturbations et les troubles du neurodéveloppement de l’enfant. Les substances chimiques au sein d’un mélange peuvent avoir des effets additifs, synergiques ou antagonistes. Des études récentes de cohortes mère-enfant ont appliqué des modèles d’analyse multi-polluants pour étudier les effets des mélanges. Elles ont examiné l’impact sur le neurodéveloppement (cognitif, comportemental) du mélange, identifié les substances chimiques de ce mélange qui jouent un rôle clé dans la neurotoxicité (métaux, bisphénols, certains métabolites de phtalates, etc.) et montré des effets interactifs. D’autres domaines de l’exposome (nutriments, mode de vie, facteurs sociaux) peuvent également être impliqués dans l’association avec les effets neurodéveloppementaux. Les études toxicologiques ont montré que les polluants chimiques partagent des modes et des mécanismes d’action communs, le stress oxydant étant souvent décrit comme l’un des événements clés conduisant à des perturbations cellulaires et tissulaires à différents niveaux du cerveau pendant les périodes critiques de vulnérabilité. Les modifications épigénétiques associées à certains polluants (phtalates, bisphénols, pesticides, particules fines, etc.) altèrent l’expression et la régulation de gènes importants pour le neurodéveloppement et contribuent au risque de troubles neurodéveloppementaux. Les progrès dans la connaissance des marqueurs épigénétiques devraient favoriser une approche préventive.
Fichier principal
Vignette du fichier
Etiemble - 2022 - Multi-polluants chimiques et neurodéveloppement de l’enfant.pdf (1.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03597678 , version 1 (04-03-2022)

Identifiers

Cite

Jeanne Etiemble, Sylvaine Cordier. Multi-polluants chimiques et neurodéveloppement de l’enfant. Environnement, Risques & Santé, 2022, 21 (1), pp.67-79. ⟨10.1684/ers.2021.1619⟩. ⟨hal-03597678⟩
56 View
152 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More