Indices d’exploitation de ressources marines à la fin du 2nd millénaire av. J.-C. : le foyer de l’âge du bronze aux Batardières (Saint-Vincent-sur-Jard, Vendée) - Université de Rennes Access content directly
Journal Articles Revue Archéologique de l'Ouest Year : 2015

Indices of marine resources at the end of the 2nd millennium BC: the fireplace of the bronze age to Batardières (Saint-Vincent-sur-Jard, Vendée)

Índices de explotación de los recursos marinos a finales del segundo milenio antes de Cristo: el hogar de la Edad de Bronce en Batardières (Saint-Vincent-sur-Jard, Vendée)

Indices d’exploitation de ressources marines à la fin du 2nd millénaire av. J.-C. : le foyer de l’âge du bronze aux Batardières (Saint-Vincent-sur-Jard, Vendée)

Abstract

Two small archaeological loci were discovered at the top of cliff at Saint-Vincent-sur-Jard (Vendee) during field walks conducted after the Xynthia storm. Even though they are relatively small, their cliff-front location makes them susceptible erosion by weather or by the sea at the high tide. They are however protected from trampling by walkers by a fence. One locus concerns the remains of a hearth probably containing potsherds from the same vessel. The sherds shall have two particular features: firstly, they were heated in the hearth, secondly their vacuolar appearance, leads to the hypothesis of a brine heating vessel for obtaining salt. This hypothesis is confirmed by chemical analyzes. Shells found near to the hearth indicate that it was used for cooking. Two other vessels were also found near the hearth. The set is dated to the end of the second millenium BC.
Lors de prospections pédestres répétées, suite à la tempête Xynthia, deux petits locus archéologiques sont apparus en haut de falaise à Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée). Si leur emprise n’est pas importante, leur localisation en front de falaise les rend sensibles à la destruction par des événements météorologiques ou bien par l’attaque de la mer lors des plus hautes marées. Ils ne craignent pas, par contre, le piétinement car le passage des promeneurs est bien canalisé par un grillage de protection qui les sépare des vestiges. L’un des locus concerne les restes d’un foyer contenant des éléments probablement d’un même vase. Les tessons qui le composent ont deux particularités : la première indique qu’ils ont été chauffés dans la structure de combustion, la seconde, par leur aspect vacuolaire, permettait d’envisager l’hypothèse d’un récipient de chauffe de saumure afin d’obtenir un pain de sel, hypothèse confirmée par une petite série d’analyses chimiques. À la périphérie du foyer, un lot de coquillages indique aussi une fonction culinaire. Enfin, deux autres restes céramiques ont été retrouvés à proximité du foyer. L'ensemble est daté de la fin du second millénaire av. J.-C.

Dates and versions

hal-02339361 , version 1 (30-10-2019)

Identifiers

Cite

Jean-Marc Large, Sophie Corson, Catherine Dupont, Olivier Weller. Indices d’exploitation de ressources marines à la fin du 2nd millénaire av. J.-C. : le foyer de l’âge du bronze aux Batardières (Saint-Vincent-sur-Jard, Vendée). Revue Archéologique de l'Ouest, 2015, 32, pp.97-112. ⟨10.4000/rao.2951⟩. ⟨hal-02339361⟩
41 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More