Communication gestuelle chez les primates non humains : les gestes de quémande des mangabés à collier (Cercocebus torquatus) sont-ils influencés par l’état attentionnel des humains ? - Université de Rennes Access content directly
Conference Papers Year : 2012

Communication gestuelle chez les primates non humains : les gestes de quémande des mangabés à collier (Cercocebus torquatus) sont-ils influencés par l’état attentionnel des humains ?

Abstract

Afin de déterminer les processus cognitifs qui sous-tendent la production de signaux de communication, il est indispensable de s’intéresser à leur contexte d’émission. On parle alors de signal fixé pour un signal émis en réponse à des stimulations précises de l’environnement, et de signal intentionnel pour un signal dont la production est flexible et interactive (i.e. ajustements par rapport au partenaire). Bien que les singes déploient une grande variété de signaux gestuels, la flexibilité d’usage de leurs gestes communicatifs reste peu étudiée. Nous avons donc choisi de nous intéresser à la production de ces gestes chez un singe de l’ancien monde, le mangabé à collier, lors d’interactions avec l’homme. Neuf mangabés (3 mâles, 6 femelles) ont tout d’abord été entrainés à solliciter un don de nourriture de la part d’un partenaire humain en effectuant un geste de quémande (extension du bras en direction d’un item alimentaire inaccessible). Nous avons ensuite testé la capacité de ces mangabés à moduler la production de ces gestes de quémande en fonction de l’état attentionnel de l’homme. Pour ce faire, nous avons fait varier l’orientation du corps, de la tête et des yeux de l’expérimentateur qui se tenait face au mangabé. Lorsque l’expérimentateur était de dos ou tournait la tête, les mangabés effectuaient moins de gestes de quémande, et la latence de quémande augmentait. Ces résultats suggèrent que les gestes de quémande des mangabés ne sont pas simplement émis en réponse à la présence conjointe d’un aliment inaccessible et d’un partenaire humain, mais que leur production est influencée par la capacité de ce dernier à les percevoir. Bien que cette étude ne permette pas de conclure que les mangabés utilisent leurs gestes de quémande de façon intentionnelle, elle est la première démonstration d’une production flexible d’un geste communicatif appris chez un singe de l’ancien monde.
No file

Dates and versions

hal-01343965 , version 1 (11-07-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01343965 , version 1

Cite

Audrey Maille, Lucie Engelhart, Marie Bourjade, Catherine Blois-Heulin. Communication gestuelle chez les primates non humains : les gestes de quémande des mangabés à collier (Cercocebus torquatus) sont-ils influencés par l’état attentionnel des humains ?. 42ème Colloque Annuel de la SFECA, Société Française pour l'Etude du Comportement Animal; UMR8195 ENES-CNPS, May 2012, Saint-Etienne, France. ⟨hal-01343965⟩
206 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More