Hémodialyse quotidienne en France : caractéristiques et trajectoires des patients - Université de Rennes Access content directly
Conference Papers Year : 2015

Hémodialyse quotidienne en France : caractéristiques et trajectoires des patients

Abstract

Introduction - L’augmentation de la fréquence hebdomadaire des séances d’hémodialyse (HD) serait la technique qui se rapprocherait le plus du rôle physiologique des reins dans la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique terminale. Une récente étude portant sur l’hémodialyse quotidienne (HDQ) et la survie, incluant des données françaises, a soulevé la problématique des faibles connaissances des pratiques de l’HDQ en France. L’objectif de notre étude était de caractériser les patients français en HDQ et leurs trajectoires. Patients et méthodes Les patients ≥ 18 ans et démarrant une HDQ entre 2003 et 2012 ont été inclus dans l’étude. Les données ont été extraites de REIN. Résultats - L’âge médian des 753 patients inclus était de 64 ans. Deux groupes de patients ont été distingués en fonction de l’âge médian : < 64 ans et ≥ 64 ans. La moyenne d’âge du 1er groupe était de 47,2 ± 12 ans et celle du deuxième de 76,6 ± 6,9 ans. Comparés aux jeunes, les âgés présentaient davantage de comorbidités : diabète (48 % vs 29 %) ; cancer (17 % vs 10 %) ; ≥ 1 pathologie cardiovasculaire (80 % vs 41 %). Les 753 patients étaient à 70 % des cas en HDQ 6×/semaine où chaque séance durait 3 h. Comparés aux jeunes, les âgés étaient davantage placés directement en HDQ (42 % vs 26 %). Parmi les patients avec une histoire de dialyse pré-HDQ, les jeunes étaient initialement plus dialysés en autonomie que les âgés (25 % vs 15 %). Au 31/12/2013, les âgés décédaient en plus grand nombre (69 % vs 27 %), tandis que les jeunes, accédaient davantage à la greffe (30 % vs 0,5 %), après un délai médian en HDQ de 105 jours. Discussion - En France, deux groupes de patients en HDQ sont distingués : des âgés, poly-pathologiques qui décèdent plus et des jeunes, en meilleure santé, qui accèdent rapidement à la greffe. Conclusion - La prochaine étape analysera l’association entre l’HDQ et la survie et l’accès à la greffe en comparaison de patients appariés, en HD 3 ×/semaine

Keywords

No file

Dates and versions

hal-01228162 , version 1 (12-11-2015)

Identifiers

Cite

Adélaide Pladys, S. Bayat, C. Couchoud, C Vigneau. Hémodialyse quotidienne en France : caractéristiques et trajectoires des patients. 17e Réunion commune de la Société de néphrologie (SN) et de la Société francophone de dialyse (SFD), Sep 2015, Lyon, France. pp.327--328, ⟨10.1016/j.nephro.2015.07.167⟩. ⟨hal-01228162⟩
74 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More