Titre : La place controversée de la gestation pour autrui en 2021 : des repères éthiques (in)discutables ? - Université de Rennes Access content directly
Journal Articles La Presse Médicale Formation Year : 2022

The controversial place of surrogacy in 2021: Questionable (or unquestionable) ethical benchmarks?

Titre : La place controversée de la gestation pour autrui en 2021 : des repères éthiques (in)discutables ?

Abstract

At the time of the revision of French bioethics law and of the disruption of the access to assisted reproductive technology, surrogacy challenges the ethical benchmarks of French legislators. Surrogacy is at the intersection of numerous issues, whether they are medical, social, psychological, legal, political or feminist, and thus it questions the motto of the French Republic « Liberty, Equality, Fraternity ». At the center of many debates, the access to parenthood gives rise to passions when it is enabled by surrogacy. So, it leads to consider other alternatives as uterus transplant or even adoption. This article debates, through the subject of surrogacy, the symbolic value of motherhood and the place of child desire in the French society. This article aims to survey the potential feminine and child vulnerability to which surrogacy could expose. In the light of collected and discussed data, we advocate for a legal framework of surrogacy in order to avoid a hypocrisy of recognition in which the French system is currently positioned and to avoid the drifts indirectly accepted by France outside of its borders. The analysis is simple and clear: refusing to regulate, it's choosing not to protect anyone.
À l’heure de la révision de la loi de bioéthique française et du bouleversement de l’accès à la procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui vient questionner les repères éthiques auxquels se rattachent les législateurs français. Au carrefour de nombreuses problématiques médicales, sociales, psychologiques, légales, politiques ou encore féministes, la gestation pour autrui interroge la devise française « liberté, égalité, fraternité ». Au cœur de nombreux débats, l’accès à la parentalité soulève les passions quand elle est permise par la gestation pour autrui, ce qui induit d’envisager d’autres alternatives comme la greffe d’utérus ou encore l’adoption. Cet article discute, à travers la gestation pour autrui, la valeur symbolique de la maternité et la place du désir d’enfant dans la société française. Il a également pour objet de sonder la vulnérabilité féminine et infantile à laquelle cette pratique pourrait exposer. Au regard des données collectées et discutées, nous plaidons pour un encadrement légal de la gestation pour autrui afin d’éviter une hypocrisie de reconnaissance dans laquelle se place actuellement le système français et d’empêcher les dérives que la France tolère tacitement en dehors de ses frontières. Le constat est simple : refuser d’encadrer, c’est choisir de ne protéger personne.
Fichier principal
Vignette du fichier
Marianowski et al-2022-La place controversée de la gestation pour autrui en 2021.pdf (738.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03903008 , version 1 (16-12-2022)

Identifiers

Cite

Claire Marianowski, Mathieu Budzynski, Anne-Sophie Neyroud, Célia Ravel. Titre : La place controversée de la gestation pour autrui en 2021 : des repères éthiques (in)discutables ?. La Presse Médicale Formation, 2022, 3 (3), pp.211-222. ⟨10.1016/j.lpmfor.2022.01.002⟩. ⟨hal-03903008⟩
56 View
197 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More