Des mammouths et des hommes en Armorique : occupations humaines et variations de l’environnement au Pléistocène dans l’Ouest de la France - Université de Rennes Access content directly
Conference Papers Year : 2016

Des mammouths et des hommes en Armorique : occupations humaines et variations de l’environnement au Pléistocène dans l’Ouest de la France

Abstract

The location of the Armorican Massif, and its geological and geomorphological features, have strongly shaped the natural environment of Palaeolithic populations for a period of 300,000 years, encompassing the last three interglacial-glacial cycles. Numerous marine transgressions and regressions have been taking place in the Western English Channel with sea-level as low as - 50m in the Normano-Breton Gulf and the Bay of Saint-Brieuc. During cooler climates this phenomenon created new areas of land and was at the origin of the development of the ‘mammoth steppe’, tundra and taiga. These unique environments favoured large herbivores and were often associated with the main signatures of human presence. Frequently these Palaeolithic sites can be found preserved under Pleistocene deposits, however a large number of them are likely now submerged by the Holocene marine transgression.
La position géographique et les conditions géologiques et géomorphologiques du Massif armoricain ont fortement marqué l’évolution des environnements dans lesquels vivaient les hommes du Paléolithique, notamment durant les trois derniers cycles interglaciaires-glaciaires, c’est-à-dire durant les 300 derniers millénaires. Le domaine de la Manche occidentale a connu des variations très importantes au gré des multiples transgressions et régressions. Les faibles profondeurs (moins de 50 m) que nous connaissons aujourd’hui dans le golfe normano-breton et notamment en baie de Saint-Brieuc, ont eu pour conséquence des assèchements nombreux et durables et l’établissement de paysages de « steppe à mammouth » et de toundra ou de taïga, selon les moments et les endroits. Ces milieux favorables aux grands herbivores furent un des éléments majeurs pour expliquer la présence humaine dont les vestiges sont particulièrement denses dans les dépôts pléistocènes, souvent même sous l’estran actuel, mais dont un grand nombre furent sans doute engloutis par la remontée marine holocène.
No file

Dates and versions

hal-02476225 , version 1 (12-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02476225 , version 1

Cite

Jean-Laurent Monnier, Jean-Pierre Lefort, Dominique Cliquet, Stéphan Hinguant, Briagell Huet, et al.. Des mammouths et des hommes en Armorique : occupations humaines et variations de l’environnement au Pléistocène dans l’Ouest de la France. L’Homme, la faune et le climat durant la Préhistoire, Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco, Oct 2014, Monaco, Monaco. pp.91-121. ⟨hal-02476225⟩
47 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More